Protection contre l'humidité

Une aération contrôlée empêche les dégâts dus à l'humidité et les moisissures

Grâce à l'isolation thermique renforcée sur les murs extérieurs et aux vitres isolantes, nos maisons deviennent à vue d'oeil plus étanches à l'air. L'importance de l'isolation à l'air est de fait du point de vue énergétique une nécessité, mais une circulation d'air suffisante grâce aux infiltrations d'air n'existe plus et c'est pourquoi les maisons ne «respirent» plus vraiment. L'humidité, les substances nocives, les odeurs ou le  CO2, contenus dans l'air ambiant ne sont plus éliminés de façon fiable et ceci permet la formation de moisissures ayant pour conséquence une augmentation de risques d'allergies et pour la santé.

Une ventilation mécanique contrôlée est la seule solution fiable. Pour de nouvelles constructions et des rénovations dans le respect de la norme DIN, la ventilation servant à la protection de l'humidité doit être garantie indépendamment du comportement des utilisateurs. Cela signifie en clair qu'il n'incombe plus à la personne utilisatrice d'aérer ou de ventiler correctement son logement, mais que des conditions préalables adéquates doivent être réunies au moment de la construction, p.ex. montage d'appareils de ventilation.

Aération avec récupération de chaleur

Avec une ventilation décentralisée à récupération de chaleur de MELTEM, vous misez sur une valeur sûre. Elle permet une aération et ventilation contrôlées entièrement automatiques et fiables de vos locaux, à moindres coûts de fonctionnement. Cela permet de plus de réaliser des économies de chauffage. Les fenêtres ouvertes en imposte font partie du passé: bruit, poussière, pollen de fleurs et insectes ne pénètrent plus dans votre logement.

Sur demande, les appareils WRG de MELTEM disposent de détecteurs intégrés pour l'humidité ou le CO2. Une régulation électronique leurs permet d'aérer indépendamment du taux relatif d'humidité ou de la qualité de l'air ambiant. Ils s'enclenchent automatiquement dès que les valeurs limites préréglées sont dépassées. Ainsi l'aération ne fonctionne plus que dans la mesure où elle est effectivement nécessaire.